Ending violence against migrants

En limitant délibérément sa portée, EVAM vise à s'attaquer à l'un des aspects les plus inquiétants de la migration : la violence.

Une initiative mondiale

Suite à l’adoption du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, l’initiative « Ending Violence Against Violence » propose une approche pragmatique novatrice pour mettre en œuvre le Pacte et atteindre plusieurs de ses objectifs.

Phases

EVALUER LA VIOLENCE

Documenter

AGIR SUR LA VIOLENCE

Mobiliser

RéGLEMENTER LA VIOLENCE

Institutionalisation

METTRE FIN à LA VIOLENCE

Formalisation

UN NOUVEL OUTIL

Dans un environnement où les positions semblent souvent inconciliables, EVAM ne prend pas parti. La méthodologie EVAM vise à identifier les situations préjudiciables affectant les migrants et à engager un dialogue constructif avec les acteurs et les institutions en mesure de modifier leurs pratiques ou leurs politiques. Elle peut s’employer dans le but de réduire ou mettre fin à tout type de violence – physique et psychologique – à l’égard de personnes qui habitent sur le territoire d’un Etat duquel elles n’ont pas la nationalité, qu’elles soient migrantes ou réfugiées. 

 

Retrouvez ici un extrait du livre de Pierre verbeeren, co-fondateur de EVAM et ancien directeur de Médecins du Monde Belgique. Dans cet extrait, il justifie la nécessité de mettre en place un plan d’action pour combattre la violence faîte aux migrants.

EVAM au paris peace forum de 2018

Pierre Verbeeren, Directeur général de Médecins du Monde Belgique avec Mahamadou Issoufou, Président du Niger et Pascal Lamy, ancien Directeur général de l’Organisation mondiale du commerce.

Edouard Rodier, Président d’EVAM avec Pedro Sánchez, Premier Ministre d’Espagne.